Association burkinabè de Fundraising

" Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même comprendre que finalement il peut s’asseoir et écrire son développement, écrire son bonheur et dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour le bonheur "

Thomas Sankara

Subventions pour optimiser les résultats de santé mentale

Date limite : 09-déc-2021

Nom du donateur : National Institutes of Health

Taille de la subvention : plus d’un million de dollars

Catégorie : Subvention

URL de référence : Cliquez ici


Les National Institutes of Health (NIH) ont annoncé les demandes de recherche sur l’efficacité et la mise en œuvre des interventions post-aiguës afin d’optimiser les résultats de santé mentale à long terme.


Cette FOA recherche des applications de recherche pour l’efficacité et la science de la mise en œuvre sur la gestion post-aiguë (à long terme ou chronique) des problèmes de santé mentale. Cette opportunité de financement vise à faire progresser le développement de recherches de mise en œuvre nouvelles et innovantes pour améliorer la disponibilité et l’accessibilité des services post-aigus dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI) et les milieux à faibles ressources.

Ce FOA vise à soutenir des projets de recherche développementale pour évaluer l’efficacité et la mise en œuvre d’interventions thérapeutiques et de services pour la gestion de la phase post-aiguë des problèmes de santé mentale affectant les enfants, les jeunes, les adultes et les personnes âgées dans les PRFI. Toutes les applications sont également censées générer de nouvelles informations concernant la structure du système de santé et les changements qui peuvent être nécessaires pour faciliter la diffusion (extension et durabilité) de ces interventions. Les études d’essais cliniques pilotes peuvent évaluer ces facilitateurs et obstacles, tandis que les études d’essais non cliniques peuvent les dériver de données secondaires. Le potentiel d’apprentissage réciproque sera considéré comme une valeur ajoutée.

Des exemples de sujets de recherche pertinents comprennent, sans s’y limiter :

  • La conception et les tests de faisabilité et d’acceptabilité d’études de mise en œuvre innovantes d’interventions pharmacologiques et psychosociales ambulatoires ou communautaires fondées sur des preuves pour les soins post-aigus soutenus des troubles mentaux courants ou des maladies mentales graves
  • Le rôle des interventions pour aborder les déterminants sociaux de la santé (y compris, mais sans s’y limiter, le logement, une alimentation saine, l’eau, l’éducation et l’emploi) en tant que composante des interventions psychosociales pour les soins post-aigus
  • L’identification des cibles/mécanismes sous-jacents qui peuvent aider à comprendre les voies causales entre l’utilisation des services post-aigus et le fonctionnement de la santé mentale.
  • La planification et les tests pilotes d’études d’efficacité, d’efficacité et de mise en œuvre d’interventions pharmacologiques et/ou psychosociales fondées sur des preuves pour les adultes ou les enfants dans les situations humanitaires.
  • L’évaluation de la disponibilité et le test de l’utilisation des données collectées de manière routinière au sein des réseaux de soins de santé/DSE pour examiner les stratégies au niveau de la population pour la surveillance, l’incitation à l’engagement (p. se soucier.
  • L’élaboration et la mise à l’essai de stratégies ou d’interventions novatrices pour initier des interventions préventives chez les enfants et les jeunes traités pour des « conditions intermédiaires » (p. ex., troubles liés à l’utilisation de substances, suicidabilité, dépression).
  • Enquêtes pour étudier les adaptations de la mise en œuvre réussie d’interventions efficaces pour les soins post-aigus soutenus et la réintégration communautaire des personnes atteintes de troubles mentaux courants dans les environnements LMIC, y compris l’évaluation de la faisabilité et de l’acceptabilité.
  • L’exploration de l’autosurveillance assistée par la technologie ou de la surveillance passive pour détecter des détériorations cliniques ou une adhérence problématique combinée à des invites pour des stratégies d’autogestion ou des services plus intenses (par exemple, via une interface ou un portail patient-clinicien/prestataire de soins) ;
  • L’élaboration et la mise à l’essai de stratégies de planification de la transition fondées sur des données empiriques pour faciliter la réintégration dans la communauté, promouvoir la continuité des soins et prévenir la réhospitalisation après un traitement en établissement ou en établissement.
  • Études pilotes pour maximiser la coordination, les partenariats et une communication efficace entre les systèmes de soins hospitaliers et ambulatoires sur la surveillance, les interventions et les services post-aigus.

Informations sur le financement

  • L’Institut national de la santé mentale (NIMH) a l’intention d’engager 2 500 000 $ au cours de l’exercice 2022 pour financer jusqu’à 7 prix.
  • Les coûts directs sont limités à 450 000 $ sur la période du projet R34, avec un maximum de 225 000 $ en coûts directs autorisés au cours d’une seule année.
  • La durée totale du projet pour une demande soumise en réponse à cette possibilité de financement ne peut excéder 3 ans.

Critère d’éligibilité

  • Établissements d’enseignement supérieur
    • Établissements d’enseignement supérieur publics/contrôlés par l’État
    • Établissements privés d’enseignement supérieur
  • Les types suivants d’établissements d’enseignement supérieur sont toujours encouragés à demander le soutien du NIH en tant qu’établissements d’enseignement supérieur publics ou privés :
    • Institutions au service des hispaniques
    • Collèges et universités historiquement noirs (HBCU)
    • Collèges et universités à contrôle tribal (TCCU)
    • Institutions au service des autochtones de l’Alaska et des autochtones hawaïens
    • Institutions au service des insulaires du Pacifique américano-asiatiques (AANAPISIs)
  • Organismes à but non lucratif autres que les établissements d’enseignement supérieur
    • Organismes à but non lucratif avec statut IRS 501(c)(3) (autres que les établissements d’enseignement supérieur)
    • Organismes à but non lucratif sans statut IRS 501(c)(3) (autres que les établissements d’enseignement supérieur)
  • Organisations à but lucratif
    • Petites entreprises
    • Organismes à but lucratif (autres que les petites entreprises)
  • Gouvernements locaux
    • Gouvernements des États
    • Gouvernements de comté
    • Gouvernements de la ville ou du canton
    • Gouvernements de district spéciaux
    • Gouvernements tribaux indiens/amérindiens (reconnus au niveau fédéral)
    • Gouvernements tribaux indiens/amérindiens (autres que ceux reconnus par le gouvernement fédéral)
  • Gouvernement fédéral
    • Organismes admissibles du gouvernement fédéral
    • Territoire ou possession des États-Unis
  • Autre
    • Districts scolaires indépendants
    • Régies publiques du logement/Régies indiennes du logement
    • Organisations tribales amérindiennes (autres que les gouvernements tribaux reconnus par le gouvernement fédéral)
    • Organisations confessionnelles ou communautaires
    • Organisations régionales
    • Entités non nationales (non américaines) (institutions étrangères)
  • Institutions étrangères
    • Les entités non nationales (non américaines) (institutions étrangères) peuvent postuler.
    • Les composantes non nationales (non américaines) des organisations américaines sont éligibles.
    • Les composants étrangers, tels que définis dans la déclaration de politique des subventions du NIH, sont autorisés.

Particuliers éligibles

  • Toute personne possédant les compétences, les connaissances et les ressources nécessaires pour mener à bien la recherche proposée en tant que directeur(s) de programme/chercheur principal (PD(s)/PI(s)) est invitée à travailler avec son /son organisation pour développer une demande de soutien. Les personnes issues de groupes raciaux et ethniques sous-représentés ainsi que les personnes handicapées sont toujours encouragées à demander le soutien des NIH.
  • Pour les établissements/organisations proposant plusieurs PD/IP, consultez la politique relative aux directeurs de programmes/chercheurs principaux multiples et les détails de la soumission dans la composante Profil de personne principale/principale (développée) du Guide de candidature SF424 (R&R).
  • Les candidatures proposant un seul PD/PI doivent avoir un poste universitaire principal dans un établissement PRFI. Les projets de recherche doivent être menés dans un LMIC dans lequel le PD/PI unique a un poste principal.
  • Les candidatures proposant des MPI doivent avoir au moins un PD/PI qui a un poste universitaire principal dans un établissement PRFI. Les projets de recherche doivent être menés dans un PRFI dans lequel au moins un PD/PI a un poste principal.
  • Les PRFI sont définis selon les désignations de la Banque mondiale pour l’exercice 2022 des pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI)

Pour plus d’informations, visitez Grants.gov .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page