Association Burkinabè de Fundraising

« Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même comprendre que finalement il peut s’asseoir et écrire son développement, écrire son bonheur et dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour le bonheur »
Thomas SANKARA

enseignants
Programme de connaissances et d’innovation pour soutenir le développement professionnel des enseignants

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) lancent un appel à propositions pour des projets de recherche appliquée visant à générer et à mobiliser des données probantes à l’appui de la contextualisation et de l’amplification de l’impact d’approches innovantes prometteuses ou éprouvées pour renforcer le développement professionnel et l’action des enseignants. , et le bien-être dans les pays partenaires du GPE.

Rendez-vous importants:

Date limite : 15 janvier 2024

Nom du donateur : Centre de recherches pour le développement international

Montant de la subvention :  Plus d’un million de dollars

Catégorie : Subvention

Domaine(s) d’intérêt
Formation des enseignants
Éducation
Innovation
Apprentissage

L’échange de connaissances et d’innovations du GPE (KIX) est une initiative conjointe du GPE et du CRDI. KIX aide les pays à disposer et à utiliser les données probantes et l’innovation dont ils ont besoin pour accélérer l’accès, les résultats d’apprentissage et l’égalité des sexes grâce à des systèmes éducatifs équitables, inclusifs et résilients, adaptés au 21e siècle. Le KIX y parvient en facilitant le partage direct des connaissances entre les pays partenaires du GPE via quatre pôles régionaux et en finançant la recherche appliquée sur leurs priorités. KIX fait partie de la stratégie du GPE visant à soutenir un changement transformateur pour l’éducation dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Les axes thématiques de cet appel ont été développés à travers une série de consultations avec les pays partenaires du GPE et à travers des discussions avec le GPE. Les résultats de ces consultations sont consignés dans un document de travail sur l’étude de cadrage, « Soutenir les enseignants pour améliorer l’enseignement et l’apprentissage ».

Objectifs
  • Les objectifs de cet appel sont de :
    • Générer des preuves sur la manière d’étendre l’impact d’approches innovantes prometteuses ou éprouvées pour relever les défis du développement professionnel, de l’action et du bien-être des enseignants.
    • Renforcer les capacités des parties prenantes concernées à utiliser ces connaissances et ces innovations.
    • Mobiliser les données probantes développées pour améliorer les politiques et les pratiques dans les systèmes éducatifs.
Le défi
  • Générer et mobiliser des données probantes pour adapter, contextualiser et étendre l’impact d’approches prometteuses ou éprouvées pour renforcer le développement professionnel et l’action des enseignants, et pour soutenir le bien-être des enseignants.
  • Pour relever ce défi, deux sous-thèmes de recherche principaux ont été identifiés dans le cadre de cet appel.
    • Sous-thème 1 : Améliorer la qualité et la portée de la formation et du développement des enseignants
      • Dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire (PRFI), la formation initiale des enseignants et le développement professionnel continu restent chargés de théorie et éloignés de la salle de classe, avec des liens insuffisants avec la pratique, ce qui compromet l’efficacité des enseignants. Les acteurs de l’éducation soulignent la nécessité d’aligner la formation des enseignants et les programmes, l’évaluation et le matériel, permettant ainsi aux réformes éducatives d’intégrer la mise à jour des programmes de formation des enseignants et la reconversion des enseignants existants. Entre autres aspects des réformes éducatives, les programmes d’études préalables et le développement continu devraient refléter les priorités nationales visant à promouvoir l’égalité des sexes et l’inclusion dans l’éducation.
      • Les domaines d’intérêt de recherche pour le sous-thème 1 se concentrent sur le soutien à la formation et au développement des enseignants, y compris la manière d’adapter, de contextualiser et de mettre à l’échelle l’innovation qui aborde les éléments suivants :
        • Adapter la formation initiale des enseignants qui relie la théorie et la pratique et prépare les enseignants aux réalités de la classe dans différents contextes, en garantissant qu’ils seront capables de soutenir l’apprentissage fondamental, l’apprentissage socio-émotionnel et l’utilisation des nouvelles technologies pour guider des pédagogies spécifiques en ligne avec les réformes éducatives nationales et les priorités pédagogiques.
        • Améliorer les programmes de développement continu à grande échelle, renforcer la formation pédagogique des entraîneurs, des superviseurs et des autres membres du personnel de soutien pédagogique, et intégrer des modalités mixtes de développement en personne et assisté par la technologie pour garantir un mentorat rentable à long terme ou un coaching en milieu scolaire. pour un accompagnement pédagogique. Bien que des approches telles que le tutorat et le mentorat, les communautés de pratique (CoP), l’étude de cours et les cours en ligne ouverts à tous (MOOC) aient été efficaces, des recherches supplémentaires sont nécessaires sur la manière de les déployer à grande échelle.
        • Améliorer l’accréditation des programmes de formation des enseignants pour garantir des opportunités de développement professionnel pertinentes, inclusives, durables et évolutives qui alignent le programme, la pédagogie et l’évaluation, y compris la phase de démarrage pour les nouveaux enseignants.
    • Sous-thème 2 : Soutenir l’action et le bien-être des enseignants
      • La motivation et l’action sont des facteurs clés associés à de meilleures performances sur le lieu de travail. Il existe des preuves dans les systèmes éducatifs que ces facteurs peuvent être liés à la rétention des enseignants ainsi qu’à l’apprentissage des élèves. Le document de travail de l’étude exploratoire montre que les enseignants des pays partenaires du GPE se sentent souvent surchargés de travail et sous-soutenus par les chefs d’établissement. L’absentéisme, de faibles performances et une faible motivation peuvent s’ensuivre.
      • Les enseignants peuvent être confrontés à des défis uniques en fonction de leur situation individuelle ou environnementale. Des recherches ont révélé la violence et le harcèlement sexistes auxquels les enseignantes sont souvent confrontées dans et autour des écoles. Les stéréotypes de genre font qu’il est difficile pour les femmes de certains pays de travailler dans l’enseignement secondaire ou d’occuper des postes de direction. Les enseignants réfugiés peuvent être limités par des politiques qui ne reconnaissent pas leurs qualifications, et ils peuvent être victimes de discrimination de la part des communautés d’accueil. D’autres, notamment les enseignants issus de groupes minoritaires ethniques et religieux et les enseignants issus des communautés LGBTQI+, peuvent être confrontés à l’exclusion sociale. Mais il est important de noter que la littérature montre également l’importance d’avoir des enseignants diversifiés et représentatifs de la population étudiante.
      • Les domaines d’intérêt de recherche du sous-thème 2 comprennent la manière d’adapter, de contextualiser et de mettre à l’échelle l’innovation qui aborde les éléments suivants :
        • Soutenir le bien-être, l’action et la motivation intrinsèque des enseignants pour le développement de leur travail au niveau scolaire, avec un accent particulier sur des mesures rentables pour soutenir les enseignants des zones rurales et isolées, les enseignants contractuels et communautaires et ceux travaillant dans l’éducation. en cas d’urgence.
        • Renforcer la capacité des chefs d’établissement, des superviseurs et des responsables de district à promouvoir le leadership et le bien-être des enseignants, en promouvant l’égalité des sexes et l’inclusion au sein du corps enseignant.
        • Assurer l’égalité d’accès et d’avancement dans la carrière aux enseignants hommes et femmes, aux enseignants travaillant dans des zones reculées, dans l’éducation en situation d’urgence et aux enseignants issus de groupes minoritaires. Il s’agit notamment de réfléchir à la manière d’augmenter le recrutement d’enseignants de sexe masculin dans les premières années d’école et de femmes dans l’enseignement secondaire, en particulier pour travailler dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie, des arts et des mathématiques (STEAM), ainsi que de la manière d’aider les femmes à accéder à des postes. de leadership.
Informations sur le financement
  • KIX allouera jusqu’à 10,5 millions de dollars canadiens dans le cadre de cet appel.
  • Les propositions peuvent être de l’un des trois types suivants :
    • Subventions pour un seul pays
      • Financement : 300 000 à 500 000 $ CA
      • Durée : jusqu’à 24 heures
    • Subventions multi-pays
      • Financement : 800 000 à 1 250 000 $ CA
      • Durée : jusqu’à 33
    • Subventions régionales/mondiales
      • Financement : CA$ jusqu’à 2 000 000
      • Durée : jusqu’à 33
Attentes des projets
  • Liens avec les priorités des politiques éducatives et l’approbation des principales parties prenantes
  • Une recherche de qualité pour le développement
  • Recherche pour intensifier l’innovation, en utilisant une approche critique
  • Égalité des genres, équité et inclusion (GEI)
  • Faire partie de l’échange de connaissances et d’innovations (KIX)
Critère d’éligibilité
  • Critères généraux d’éligibilité pour tous les types de subventions
    • Les propositions doivent être soumises par des organisations enregistrées ou constituées en société au niveau national/international. Ceux-ci pourraient inclure, entre autres, des instituts de recherche, des universités, des groupes de réflexion, des secrétariats de réseaux, des associations, des organisations de la société civile, des organisations à but non lucratif ou le secteur privé.
    • Les candidats doivent avoir un statut juridique indépendant (ou « personnalité juridique »), être capables de contracter en leur propre nom et de leur propre chef, de recevoir et d’administrer des fonds, et d’avoir l’autorité de diriger les activités du projet proposé. Les candidats doivent être en mesure de démontrer leur statut juridique au moyen de documents écrits. Le statut juridique ne sera examiné que si et lorsque les candidats seront sélectionnés après la sélection technique.
    • Les propositions peuvent être soumises par des organisations individuelles ou par des consortiums comprenant jusqu’à trois organisations. Les propositions des consortiums doivent nommer une organisation chef de file, qui peut accorder des subventions aux autres. Les propositions émanant de partenaires du secteur privé ou incluant ceux-ci doivent démontrer comment les ressources du secteur privé – savoir-faire financier ou technique – contribueront au projet. Les organisations/consortiums doivent avoir une forte présence et des antécédents de travail dans le secteur de l’éducation des pays partenaires du GPE.
  • Critères d’éligibilité spécifiques pour les trois types de subventions
    • KIX accordera la priorité au financement des organisations basées dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI).
    • Les propositions de subvention par pays doivent être soumises par des organisations nationales éligibles basées dans le pays ciblé. Ils peuvent postuler en tant qu’organisations individuelles ou diriger un consortium comprenant d’autres organisations du pays ou de l’étranger.
    • Les propositions de subvention multi-pays doivent être soumises par une organisation basée dans un pays à revenu faible ou intermédiaire. Les autres membres du consortium peuvent inclure des organisations de la région ou de l’extérieur ; les bureaux nationaux, régionaux ou internationaux d’organisations multilatérales ; ou des ONG internationales.
    • Les propositions de subventions régionales/mondiales peuvent être soumises par toute organisation répondant aux critères généraux d’éligibilité, en tant qu’organisation individuelle ou à la tête d’un consortium.
Inéligible
  • Personnes.
  • Les ministères et agences gouvernementales ne sont pas éligibles au financement mais peuvent être impliqués dans des projets.
  • Fournisseurs à but lucratif de services éducatifs de base.

Pour plus d’informations, visitez le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) .

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres publications

ABONNEMENT

Newsletter

Ne manquez aucun appel à projets ! Si vous n'êtes pas encore inscrit, inscrivez vous dès maintenant pour profiter des opportunités de projets.

Ceci fermera dans 20 secondes

fr_FRFrançais
Retour haut de page