Association burkinabè de Fundraising

" Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même comprendre que finalement il peut s’asseoir et écrire son développement, écrire son bonheur et dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour le bonheur "

Thomas Sankara

Subventions de la Fondation SUEZ pour soutenir les populations défavorisées

La Fondation Suez sollicite des candidatures pour ses subventions en faveur de l’accès aux services essentiels – eau, assainissement et gestion des déchets – des populations défavorisées des pays en développement. En France, ils luttent contre l’exclusion sociale dans le respect de la participation et de la dignité de tous.


Dates importantes :

Date limite30-avr-2023

Nom du donateur :Fondation SUEZ

Taille de la subvention : 10 000 $ à 100 000 $

Catégorie:Subvention

URL de référence :https://www.fondation-suez.com/en/

La Fondation donne la priorité aux candidats possédant des divisions locales ou faisant état d’un partenariat très étroit avec une structure locale, facilitant le suivi des projets et un suivi ex post des projets.

Par son soutien, la Fondation SUEZ souhaite :

  • Renforcer l’expertise des acteurs locaux et faire circuler l’expertise en soutenant des actions de professionnalisation des services, mettre en place des programmes de formation spécifiques et favoriser la mise en réseau entre les acteurs.
  • Stimuler l’innovation et la recherche appliquée aux réalités du terrain dans les pays en développement, notamment par l’organisation d’un Prix pour récompenser et promouvoir des projets innovants ayant fait leurs preuves et pouvant être reproduits.
  • Contribuer à la pérennité et à la réplicabilité des projets d’impact ou d’impact potentiel (innovation, nouveau modèle).
Priorités
  • La Fondation SUEZ priorisera les projets
  • Dont la date de début des projets d’insertion est au moins 6 mois après la date de soumission du projet ;
  • Faire l’objet de partenariats financiers et de mécénat de compétences développé avec des organisations de solidarité internationale et des institutions spécialisées à but non lucratif
  • Capable d’intégrer les missions de mécénat de compétences des collaborateurs du Groupe
  • Avec un déploiement multi-territoires,
  • la prise en compte de la durabilité des résultats par le biais de
    • avec une demande clairement identifiée et la détermination des populations concernées à contribuer au maintien du service ou de l’activité à créer,
    • l’autonomie de la population concernée
    • correspondant aux politiques nationales ou régionales adoptées dans le domaine considéré,
    • avec l’engagement et le soutien manifestés envers le projet par les parties prenantes locales: associations d’utilisateurs, communautés locales résidentes, autorités locales, etc.
    • Introduction d’un suivi a posteriori
  • qui ont une mesure d’impact grâce à des indicateurs et des mécanismes d’évaluation fondés sur la transparence, en liaison – si possible – avec les autorités des pays concernés, d’intérêt général,
  • Cohérent avec les autres projets mis en œuvre sur le même thème dans la même zone géographique ; Pour l’accès aux projets de services essentiels : préservation des ressources, gestion intégrée du milieu récepteur, gestion de la collecte et du traitement.
  • Recherche d’efficacité et d’amélioration durable des conditions de vie des populations
  • Recherche de la pérennité de l’action grâce à la pertinence du diagnostic à réaliser en amont pour pouvoir mesurer l’impact des réalisations du projet
  • La Fondation accorde une attention particulière aux projets destinés aux femmes/jeunes filles et aux réfugiés.
Critères d’admissibilité
  • Éligibilité des porteurs de projets La Fondation soutient les projets proposés par les porteurs de projets :
    • Avec un statut juridique associatif, un statut de Fondation ou de Fonds de dotation reconnu d’utilité publique
    • Qui ont été légalement établis depuis au moins 2 ans avant la date de soumission de la demande de projet.
    • La Fondation donne la priorité aux candidats possédant des divisions locales ou faisant état d’un partenariat très étroit avec une structure locale, facilitant le suivi des projets et un suivi ex post des projets.
Critères spécifiques
  • Urgence : pas de restriction géographique Projets visant à fournir une aide alimentaire, des produits de première nécessité (non alimentaires), des missions d’évaluation, des stations mobiles de traitement de l’eau et des infrastructures d’assainissement ainsi que leur mise en œuvre, un soutien médico-psycho-social.
  • Accès aux Services Essentiels – dans les pays émergents et en développement d’Afrique, d’Asie et des Caraïbes, principalement là où SUEZ et ses filiales sont présentes
    • Pour une première dotation avec un nouveau partenaire, elle peut aller jusqu’à 50 K€ maximum. Sinon, leurs dotations pour ces projets vont jusqu’à un maximum de 80 K€. La Fondation envisage des projets ponctuels et pluriannuels.
    • Projets d’aide au développement pour les plus vulnérables (accès à l’eau, assainissement et gestion des déchets)
    • Projets dans des zones urbaines informelles périurbaines et rurales si le soutien des autorités locales du projet est assuré.
    • Projet comprenant un volet de formation sur l’amélioration des services et de leur gestion, la formation du personnel et des actions de sensibilisation des résidents aux questions d’hygiène et de santé.
    • Projets d’urgence, appui aux opérations humanitaires d’urgence et post-urgence dans le domaine de l’accès aux services essentiels (eau, assainissement, déchets). Cependant, il ne soutient que les associations, organisations ou institutions qui ont démontré la pertinence et l’impact de leur action et la pérennité de leurs résultats dans des projets antérieurs.
  • Insertion sociale et cohésion sociale – en France
    • Pour une première dotation avec un nouveau partenaire, elle peut aller jusqu’à 25 K€ maximum. Sinon, leurs dotations pour ces projets vont jusqu’à un maximum de 40 K€. Il est recommandé que la durée des projets d’insertion soit d’au moins un an, académique ou calendaire, la priorité étant donnée aux projets pluriannuels.
    • Projets d’intégration sociale, avec une priorité donnée aux questions environnementales (réemploi, recyclage, agriculture biologique, réduction de l’impact climatique, etc.), favorisant l’emploi et la formation des personnes vulnérables et éloignées de l’emploi. La Fondation souhaite contribuer à la revitalisation sociale et économique des territoires sur le long terme.
    • Projets de cohésion sociale destinés aux mineurs et jeunes adultes, et à leurs familles, à travers l’éducation, la culture et le sport dans les quartiers défavorisés (QPV) et les réseaux d’éducation prioritaire (REP), ainsi que dans les zones rurales fragiles. Le caractère innovant de l’approche et du projet ainsi que son ancrage dans les politiques sociales seront particulièrement examinés.

Pour plus d’informations, visitezle site de la Fondation Suez.

Autres publications

Retour haut de page