Association burkinabè de Fundraising

" Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même comprendre que finalement il peut s’asseoir et écrire son développement, écrire son bonheur et dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour le bonheur "

Thomas Sankara

Permettre à la société civile de participer à la coopération au développement et à l’aide humanitaire

L’International Centre for Not-for-Profit Law (ICNL) a le plaisir d’annoncer un appel à propositions pour déployer la recommandation récemment adoptée par le CAD de l’OCDE sur l’habilitation de la société civile dans la coopération au développement et l’aide humanitaire pour élargir l’espace civique et autonomiser la société civile dans pays et territoires partenaires.

Date limite : 15 avril 2022

Nom du donateur : Centre international de droit des organisations à but non lucratif

Montant de la subvention : 10 000 $ à 100 000 $

Catégorie : Subvention

URL de référence :https://www.icnl.org/wp-content/uploads/OECD-DAC-Recommendation-CFP-Mar-2022.pdf

Principaux domaines d’intérêt

Informations sur le financement

  • Des subventions allant jusqu’à 25 000 $ sont disponibles

Les activités du projet

L’ICNL sollicite des propositions pour déployer la recommandation du CAD de l’OCDE sur la participation de la société civile à la coopération pour le développement et à l’aide humanitaire afin d’élargir l’espace civique et d’autonomiser la société civile dans les pays et territoires partenaires grâce à un engagement avec les gouvernements donateurs, les gouvernements partenaires, la société civile et d’autres parties prenantes.

Les activités qui peuvent être prises en charge incluent (mais ne sont pas limitées à) :

  • Organiser des consultations réunissant des partenaires de la société civile et des représentants des gouvernements donateurs pour discuter des défis de l’espace civique local et de la manière dont les programmes et les priorités des gouvernements donateurs peuvent mieux relever ces défis ;
  • En utilisant la recommandation comme guide, effectuer une cartographie et une évaluation des programmes des donateurs dans le pays, afin d’identifier les lacunes et les opportunités pour permettre à la société civile de participer aux programmes de coopération au développement et d’aide humanitaire ;
  • Travailler avec les agences de développement gouvernementales partenaires pour incorporer les principes de la Recommandation dans les stratégies, politiques et programmes nationaux de développement, notamment en augmentant les possibilités de participation de la société civile à la création et à la mise en œuvre des stratégies et programmes ;
  • Convoquer des partenaires de la société civile et d’autres parties prenantes pour effectuer une évaluation des besoins des défis de l’espace civique local et des domaines prioritaires d’amélioration, et pour développer et mettre en œuvre des stratégies coordonnées pour appliquer les principes de la Recommandation pour relever ces défis et domaines prioritaires ;
  • Organiser des formations et développer des supports d’information pour sensibiliser les partenaires de la société civile à la Recommandation et aux opportunités de déployer la Recommandation dans les programmes et initiatives de la société civile ; et Construire et élargir des coalitions d’OSC pour améliorer l’auto-gouvernance et la capacité du secteur de la société civile, notamment par la mise en œuvre et la promotion de mécanismes d’autorégulation, de transparence et de responsabilité.

Les propositions peuvent combiner plusieurs éléments, c’est-à-dire un engagement axé sur les gouvernements donateurs, les gouvernements partenaires, la société civile et d’autres parties prenantes. Le cas échéant, l’ICNL peut être en mesure de faciliter les contacts avec des gouvernements donateurs sélectionnés pour faire avancer l’engagement proposé sur la recommandation. Toutes les activités du projet doivent être terminées d’ici le 15 novembre 2022.

Critères d’admissibilité

  • Cet appel à propositions est ouvert aux organisations nationales de la société civile situées dans les pays figurant actuellement sur la liste du CAD des pays bénéficiaires de l’APD.

Pour plus d’informations, visitez le Centre international de droit des organisations à but non lucratif.

Retour haut de page