Association burkinabè de Fundraising

" Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même comprendre que finalement il peut s’asseoir et écrire son développement, écrire son bonheur et dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour le bonheur "

Thomas Sankara

Développement de chaînes de valeur durables et inclusives des produits forestiers non ligneux

Développement de chaînes de valeur durables et inclusives des produits forestiers non ligneux dans les bassins du Nakambé et du Niger au Burkina Faso

  • Pays: Burkina Faso
  • Date de clôture : 04-11-2022
  • Total funds available : €600.000
  • Minimum amount : €550.000
  • Maximum amount : €600.000

Le Burkina Faso est un pays qui connait une forte dégradation de ses écosystèmes naturels du fait du changement climatique mais également des actions anthropiques. La croissance démographique aidant, la pression est de plus en plus forte sur ces écosystèmes essentiels pour la survie des populations sahéliennes. Pour soutenir les besoins croissants de la population et tendre vers l’autosuffisance alimentaire, il faut trouver de nouvelles terres arables et cela se fait souvent au détriment du couvert végétal favorisant ainsi l’érosion des sols et la désertification.
Plus de 30% du territoire national est touché par la dégradation des terres. Chaque année, de nouvelles superficies sont dégradées et si rien n’est fait pour inverser la tendance il n’existera bientôt plus de terres productives ce qui affectera 80% de la population dont les activités principales demeurent l’agriculture et l’élevage.
Le Burkina Faso en ratifiant les 3 conventions de Rio (biodiversité, changement climatique, lutte contre la désertification), a aussi pris des engagements (Contribution Déterminée au niveau National (CDN), Neutralité en matière de Dégradation des Terres (NDT), Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE)…).
Au-delà de ces engagements, il existe au niveau continental et national des initiatives visant à contribuer à la lutte contre la désertification et à améliorer la résilience des communautés au Sahel (telle que l’initiative de la grande muraille verte pour le Sahel et le Sahara).
Enabel au travers de son Portefeuille Thématique Climat au Sahel (PTCS) – volet Burkina Faso voudrait contribuer d’une part à l’Agenda 2030 des objectifs de développement durable et d’autre part aux différents engagements du pays sur le climat (CDN et NDT) ainsi qu’aux piliers de la Grande Muraille Verte au Burkina. Le volet Burkina Faso du PTCS dans lequel s’inscrit le présent appel à proposition a pour objectif global d’améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et restaurer de manière durable les écosystèmes naturels du sahel dans la lutte contre la désertification et les conséquences négatives des changements climatiques afin de renforcer la résilience de la population du sahel qui vit dans des circonstances vulnérables dans 13 communes1 des régions du centre-nord, du plateau central et du Centre-Est.

Objectives

1.2 OBJECTIFS DE L’APPEL A PROPOSITIONS ET RESULTATS ATTENDUS

L’objectif général du présent appel à propositions est d’améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et restaurer de manière durable les écosystèmes naturels du sahel afin de renforcer la résilience des populations vulnérables face au changement climatique. Les objectif(s) spécifique(s) du présent appel à propositions sont :

Objectif spécifique

1 : Améliorer la compétitivité des chaînes de valeur de PFNL et contribuer à la création d’emploi ; Objectif spécifique

2 : Améliorer la gestion participative et durable des ressources forestières par les communautés à la base.

Les dossiers des demandeurs devront démontrer la contribution des propositions aux changements suivants :

  • Professionnalisation des coopératives ou micro entreprises évoluant dans les différents maillons des chaînes de valeur PFNL ;
  • Développement d’un marché durable et rémunérateur des PFNLs au profit des acteurs de la zone intervention ;
  • Obtention de crédit auprès des institutions financières par les acteurs des différents maillons de la chaîne de valeur PFNL ;
  • Capacité des jeunes et des femmes à saisir et consolider les opportunités émergentes dans les chaînes de valeur PFNL ;
  • Amélioration de l’entretien, la préservation et la régénération des ressources pourvoyeuses de PFNL ;
  • Exploitation durable des PFNL par les communautés riveraines des ressources forestières avec l’appui des autorités locales ;
  • Application des principes et des pratiques du travail décent dans les différents maillons de la chaine de valeur. En coordination avec l’autorité contractante, les demandeurs contribueront à renseigner des indicateurs de performance relatifs à :
  • Perception des changements socio-économiques par les bénéficiaires directs (amélioration des revenus, amélioration des conditions de travail, amélioration de la résilience au CC, etc.) ;
  • Superficies bénéficiant d’un programme de conservation, de restauration ou de gestion durable des terres (nombre d’ha) ;
  • Nombre de personnes bénéficiant directement ou indirectement d’un appui dans leur lutte contre les changements climatiques ;
  • Nombre de jardins nutritifs mis en place ;
  • Nombre de micro-initiatives économiques locales dans la filière de PFNL appuyées ; · Nombre net d’emplois décents supplémentaires créés.

Le montant indicatif global mis à disposition au titre du présent appel à proposition s’élève à 600.000 EUR. L’autorité contractante se réserve la possibilité de ne pas attribuer tous les fonds disponibles. Montant des subsides Toute demande de subside dans le cadre du présent appel à propositions doit être comprise entre les montants minimum et maximum suivants : Montant minimum : 550 000 EUR Montant maximum : 600 000 EUR

Eligibility

Demandeur (1) Pour pouvoir prétendre à des subsides, le demandeur doit satisfaire aux conditions suivantes :

  • Être une personne morale ;
  • Être un acteur privé sans but lucratif ou une personne morale de droit privé dont la maximisation du profit ne constitue pas l’objectif prioritaire ;
  • Être un type spécifique d’organisation tel que : Association, fondation, organisation non gouvernementale (nationale ou internationale) ;
  • Être établi ou représenté au Burkina Faso ;
  • Être directement chargé de la préparation et de la gestion de l’action avec le(s) codemandeur(s)) et non agir en tant qu’intermédiaire ;
  • Avoir un mandat ou une mission en adéquation avec l’objet du présent appel à proposition ;
  • Pouvoir justifier d’une expérience d’au moins 5 ans dans la gouvernance des ressources forestières et le développement des chaînes de valeur inclusives et durables PFNL ;
  • Pouvoir justifier d’expériences précédentes avec un bailleur de fond international en lien avec la thématique de cet appel (Produits Forestiers Non Ligneux, Gouvernance des ressources forestières) ;
  • Avoir déjà géré un subside équivalent à 50% du montant demandé (une attestation de bonne fin signée par le bailleur est requise et en constituera la preuve) ;
  • Disposer d’états financiers certifiés par un organisme indépendant (auditeur ou commissaires aux comptes).

Ces états ne peuvent pas remonter à plus de 2 ans. Le demandeur peut agir soit individuellement, soit avec un ou des codemandeurs. (2) Le demandeur potentiel ne peut participer à des appels à propositions ni être bénéficiaire de subsides s’il se trouve dans une des situations d’exclusion décrites dans l’annexe VII du modèle de convention de subsides fourni en annexe E de ces lignes directrices.

Cliquez ici pour plus d’information

Retour haut de page